LES ISTREENS ET LA LEGION D’HONNEUR

SOMMAIRE
Plus haute distinction française (et l’une des plus connues au monde), la légion d’Honneur a servi de modèle dans de nombreux pays. Elle récompense les mérites éminents chez les militaires et les civils. Née en 1802 par la volonté de Napoléon Bonaparte, cette source de fierté présente cinq grades (classé ci-après par ordre croissant) : Chevalier, Officier, Commandeur, Grand Officier et Grande Croix. Dans cette rubrique sont mentionnés la plupart des istréens décédés avant 1977. Les dates sont celles des décrets (la remise de la décoration ayant pu être effectuée quelques semaines après). Pour en savoir plus, rendez vous sur le site de la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur (www.legiondhonneur.fr).


1. Les istréens décorés de la Légion d’Honneur … nés à Istres.

AGUILLON Léon, Achille : Né à Istres le 5 février 1848. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 28 décembre 1897. Contusionné à la tête par un éclat de bombe lors de la Défense de Bitche (Moselle, guerre franco-prussienne) le 11 septembre 1870. Plusieurs campagnes militaires : Allemagne : (1870, 1871), Afrique (1884), divers transfèrements (1884, 1885). Fin de carrière en tant qu’adjudant à la 15ème légion de gendarmerie de l’Ardèche. Médaille militaire en 1889. Décédé le 7 avril 1915 à Chateaurenard où il était retraité. Cousin germain de Louis Matthieu Aguillon, maire d’Istres de 1874 à 1878 puis de 1884 à 1885.

AMAR Paul, Arthur, Bienvenu : Né à Istres le 31 mars 1881. Promu Chevalier de la Légion d’Honneur le 07 octobre 1917 puis Officier le 29 juin 1934. Lieutenant à la 76ème batterie du 3ème régiment d’artillerie coloniale puis chef d’escadron au centre mobilisateur d’artillerie coloniale n° 55. Décédé à Nîmes le 25 décembre 1960.

ANJOUIN Jean, Honoré : Né à Istres le 24 octobre 1780. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 27 février 1815 (décoré par Napoléon à bord du Navire Le Brick l’Inconstant) pour ses états de service durant les campagnes d’Italie (1803), de Dalmatie (1806 à 1810), d’Espagne (1811, 1812), de Saxe (1813) et de France (1814, 1815). Chasseur à pied dans la Garde Impériale, caporal de la ligne grenadier au bataillon de l’île d’Elbe puis préposé des douanes. Décédé le 24 décembre 1836.

ARNAUD Bruno, Apollinaire : Né à Istres le 7 juin 1881. Promu Chevalier dans l’Ordre de la légion d’Honneur le 5 décembre 1931 à titre militaire. Engagé volontaire en 1902 comme simple soldat. A franchi plusieurs grades militaires durant la 1ère guerre mondiale (lieutenant en 1917) où il s’est distingué par de nombreuses actions d’éclat. Capitaine en 1922 au centre mobilisateur du Génie n°7. Après l’armée : entrepreneur de travaux publics et maire de Fos sur Mer en 1933. Décédé le 21 janvier 1955 à Fos sur Mer.

ARNAUD Maurice, Paul, Honoré : Né à Istres le 16 juillet 1901. Promu Chevalier le 22 février 1951 puis Officier le 18 mars 1961. Chef d’escadron du train 1ère région puis chef d’escadron du train de la subdivision autonome de la Seine. Ingénieur. Décédé à Champs-sur-Marne (Seine et Marne), le 19 juin 1967.

AUBRUN Calixte, Philippe, Ernest : Né à Istres le 7 novembre 1883. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 4 août 1936. Engagé volontaire dans le Génie en 1904. Cité à l’ordre de son régiment le 25 avril 1917 durant la 1ère guerre mondiale pour ses attitudes courageuses et ses travaux effectués dans des conditions périlleuses, sous les bombardements. Puis mécanicien (agent de maitrise) au centre d’aviation d’Istres. Capitaine de réserve après 39 annuités militaires. Décédé à Istres le 23 avril 1967. Résidait à la Rue Pierre du Pébro. Inhumé au cimetière Saint Sulpice. Fils d’Abel Aubrun (ancien conseiller municipal du maire d’Istres Antonin Grimaud) à qui la municipalité a dédié une rue dans le centre-ville.

AUTHEMAN Philippe : Né à Istres le 3 février 1850. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 20 décembre 1943 en mémoire de ses actes de courage durant ses campagnes militaires (guerre 1870-1871) et des services rendus durant la 1ère guerre mondiale. Maréchal des Logis dans la 13ème légion de gendarmerie puis retraité du commissariat de Clermont-Ferrand après 22 années civiles. Décédé le 25 novembre 1950 à Pont-du-Château (Puy de Dôme). Palmes Académiques, Médaille Militaire en 1891.

AYMES Clément, Camille : Né en 1907 à Istres, Chevalier de de la légion d’honneur à titre Militaire (capitaine de l’armée de l’air). Distinction décernée le 6 janvier 1956 et remise lors du défilé du 11 novembre 1956 sur le cours Jean Jaurés.

BARLATIER Jean, Joseph, Adolphe : Né à Istres le 12 juillet 1809. Promu dans l’Ordre Chevalier de la Légion d’Honneur le 11 octobre 1879. Huit années de service dans la trésorerie de l’armée et l’administration centrale du ministère des finances. Trois campagnes d’Afrique (1830-1831) et deux campagnes de Belgique (1831-1833). Ingénieur des Ponts et Chaussées. L’un des fondateurs et directeurs du journal Le Sémaphore, le plus ancien journal de Marseille (paru en 1827 et qui perdurera jusqu’en 1946). Décédé à Marseille le 10 janvier 1885.

BERARD Joseph : Né à Istres le 6 octobre 1766. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 10 octobre 1813. Nombreuses campagnes d’Italie (entre 1793 et 1814). Commandant de bataillon d’infanterie. Décédé à Aix en Provence le 16 avril 1841.

BIGEARD David, Alphonse, Napoléon : Né à Istres le 2 août 1861. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 12 juillet 1906 pour avoir fait prendre les armes à sa garnison (acte de bravoure dans la campagne d’Algérie en 1902). Officier d’administration de 2ème classe dans l’artillerie de Constantine (Algérie). Décédé le 27 janvier 1940 à Crest (Drome).


Retour en haut de la page


BONJEAN Narcisse, Marius : Né à Istres le 25 octobre 1895. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Nombreuses campagnes, blessures et captivités durant la 1ère guerre mondiale. Pensionné de guerre suite à l’amputation du bras gauche (éclat de grenade). Décédé à Istres le 19 janvier 1972.

BRUNEL Alfred, Venant : Né à Istres le 18 mai 1867. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 24 juillet 1912 puis Officier le 1er septembre 1920. Engagé volontaire dans la marine. Divers états de service dont celui de mécanicien en chef à bord de la 2ème escadre du cuirassé Le Suffren (coulé en 1916). Décédé le 16 septembre 1925.

CAPPEAU Louis, Jean, Joseph, Pierre : Né à Istres le 14 février 1755. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 30 avril 1821. Docteur en droit, juge, avocat … Président du Tribunal du District de Salon (1790). Conseiller Général des Bouches du Rhône (de 1808 à 1833). Membre de l’Académie d’Aix (depuis sa fondation en 1808). Président de la Chambre de la Cour Royale d’Aix en Provence (puis Président Honoraire en 1836, année de sa retraite). Maire d’Istres (1840-1843). A pris une part prépondérante dans la construction du canal de Boisgelin (dérivé des Alpines), branche d’Istres à la fin du XVIIIème siècle pour irriguer les terres d’Istres, Entressen, Grans, Miramas et Saint-Chamas. Auteur de divers ouvrages (chemins vicinaux, administration des forêts, code rural …). Décédé à Aix en Provence le 1er mars 1852. Inhumé au cimetière Saint Sulpice. Un grand notable du Premier Empire et le plus illustre des Cappeau, une famille dont René Giroussens a retracé la généalogie (voir rubrique Publications / Autres Ouvrages).

CHALVE Marius, Ambroise : Né le 28 février 1881, au n°5 de l’impasse Audier dans le Vieil Istres. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 1961. Un homme au parcours exceptionnel. Après une License Universitaire en Théologie, Marius Chalve est ordonné prêtre en 1911. Il fonda en 1908 la Communauté sacerdotale Diocésaine de Miramas (afin de définir les règles nécessaires pour que les prêtres puissent étudier et vivre en communauté et pour qu’ils puissent être de véritables serviteurs de la Foi, égaux à leurs discours). Ce travail novateur et ses ouvrages lui donnèrent un rayonnement international dans le monde ecclésiastique de la 1ère moitié du XXème siècle.

Autres faits importants : Fondateur de la revue L’Ouvrier de la Moisson (129 numéros publiés entre 1927 et 1946). Créateur de l’école Agricole de Fontlongue (Miramas) qu’il dirigea de 1922 à 1959. Curé de Miramas (de 1908 à 1924). Nommé Vicaire général de l’Archevêque d’Aix en 1941 et Prélat de Sa Sainteté le Pape en 1948. Aumônier des religieuses du Tubet (près d’Aix) de 1960 à 1969. Lors de la 1ère guerre mondiale : prisonnier (1914-1916) puis remobilisé en Grèce où il sera rapatrié suite à diverses maladies chroniques dont le paludisme. Durant la seconde guerre mondiale, il a caché de nombreux résistants et juifs dans son école de Fontlongue. Décédé à Aix le 18 janvier 1970. La communauté juive lui a décerné cette année-là, la Médaille du Juste à titre posthume. Inhumé au cimetière Saint Sulpice. Voir également l’article d’Hervé Chiavérini sur Marius Chalve dans le bulletin numéro 16 des Amis du Vieil Istres.

CHAUD Marius, Symphorien : Né à Istres le 9 juillet 1866. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 13 juillet 1915 puis Officier le 30 décembre 1918. Ingénieur en chef dans les poudreries nationales.

CHEVALIER Honoré, Etienne : Né à Istres le 23 mars 1879. Proposé Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 16 juin 1920. Nombreuses citations et félicitations durant la 1ère guerre mondiale. Chef de musique de 3ème classe dans les régiments de Zouaves et d’Infanterie.

DONADIEU Marius, Baptistin, Albert : Né à Istres le 8 avril 1892. Grand blessé de la guerre 1914-1918, réformé en 1915 avec 100% d’invalidité : amputé des 2 jambes, du bras droit, atteint de surdité et perte totale de la vue. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 9 septembre 1919, puis Officier le 9 juillet 1921 et Commandeur en 1960. Croix de Guerre avec palmes (1915) et Médaille militaire (1915). Décédé à Istres le 22 mai 1960. Inhumé au cimetière Saint Sulpice (tombeau situé entre les deux Monuments aux Morts). Voir le document PDF d’Hubert Gay, rubrique Patrimoine / Les Istréens Morts pour la France, Un Grand Mutilé : Marius Donadieu.

FOURNIER Alfred, Lucien, Pierre, Maurice : Né à Istres le 29 juin 1850. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 30 décembre 1886 puis Officier le 7 janvier 1893. Avocat, juge, conseiller général des Bouches du Rhône, préfet d’Oran puis directeur de la Sureté Nationale au Ministère de l’Intérieur. Décédé à Paris le 11 mars 1922.

GIES Robert, Armand : Né à Istres le 21 octobre 1930. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur à titre posthume le 6 avril 1959 (Mort pour la France le 25 janvier 1959). Lieutenant de Réserve. Acte de décès transcrit à Tlemcen (Algérie). Résidait à Rabat (Maroc).

GILLES Jean, Marie : Né à Istres le 20 septembre 1896. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 22 août 1974. Nombreuses citations durant la 1ère guerre mondiale et récompenses : Médailles de la Victoire, Commémorative de la Grande Guerre, Croix de Guerre avec étoile de bronze et deux étoiles d’argent. Décédé à Eyragues (Bouches du Rhône) le 3 janvier 1976.

GOUIN Clotaire, Marius : Né à Istres le 5 décembre 1874. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 7 novembre 1924. Lieutenant au 3ème régiment d’infanterie. Nombreuses citations et blessures lors de la guerre 1914-1918. Croix de Guerre. Décédé à Istres le 24 août 1943.

Pierre HERNANDEZ : (1922-1998). Né à Istres. Officier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 1987. Engagé volontaire en 1944, sa blessure au cours des combats pour la libération de l’Alsace en février 1945, lui a coûté l’amputation de la jambe droite. Employé municipal istréen de 1948 à 1977. Voir la Boule Gazeuse, rubrique Patrimoine/Toponymie/Sports.

HUBIN Victor, Jacques : Né à Istres le 3 août 1847. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 24 juin 1886. Engagé volontaire comme simple soldat le 4 août 1864. A gravi les échelons jusqu’au grade de capitaine dans le 42ème régiment d’infanterie. Campagnes d’Allemagne 1870-1871. Décédé à Marseille le 7 mai 1918.


Trois légionnaires istréens, de gauche à droite : Monseigneur Sibour, Monseigneur Chalve (assis, à l’écoute du discours
de Monseigneur Charles de Provenchères, archevêque d’Aix de 1945 à 1978) et Bernardin Laugier.


Retour en haut de la page


LANTELME Célestin, Marius : Né à Istres le 16 mars 1882. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur à titre militaire (campagnes de Tunisie de 1903 à 1906 et d’Allemagne durant la 1ère Guerre Mondiale). 3ème canonnier dans les bataillons d’Artillerie à pied puis gendarme à pied dans la 1ère Légion de Gendarmerie. Agriculteur de profession. Célestin Lantelme a présidé l’ancienne cave coopérative vinicole, la Caisse des Ecoles et l’Hospice d’Istres. Médaillé militaire, officier du Mérite Social, il fut cependant le 1er adjoint du maire Félix Gouin de 1932 à 1959 (après avoir été son second adjoint en 1929 et conseiller municipal en 1927). C’était d’ailleurs lui qui occupait le poste de 1er magistrat de la ville au vu de l’absence fréquente de Félix Gouin due à ses hautes fonctions politiques. Décédé à Istres le 29 mai 1971. Inhumé au cimetière Saint Sulpice.

LAUGIER Bernardin : Né à Istres en 1921. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur (décret du 30 décembre 2000) pour ses 59 années d’activités professionnelles, de services militaires et de fonctions électives. Une longue carrière politique : premier adjoint (1971-1977), conseiller municipal (1977-1983), puis premier adjoint (1993-1998), maire d’Istres (1998-2001) et conseiller général du canton d’Istres sud (1998-2008). Officier des Palmes Académiques et Officier de l’Ordre National du Mérite (1992). Décédé à Istres le 2 novembre 2009. Inhumé au cimetière du Rouquier. L’esplanade de la nouvelle mairie lui est dédiée.

MARTINEZ François : Né à Istres le 4 octobre 1916. Promu Chevalier de la Légion d’Honneur le 04 avril 1957. Capitaine dans le corps des officiers mécaniciens de l’air. Décédé le 27 septembre 1976 à Salon-de-Provence.

MEYER Georges : Né dans une famille manouche à Istres. Converti à Jésus Christ vers 1952 et surnommé le Pasteur Jimmy dans la communauté tzigane. Président depuis 1972 de Vie et Lumière (mission évangélique des tsiganes de France). Chevalier de la Légion d’honneur le 14 janvier 2015 à l’âge de 73 ans. Selon ses propos, cette distinction est un miracle qui honore tous les gens du Voyage.

MILLE Justinien : Né à Istres le 12 octobre 1886. Proposé Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 25 juin 1964. Nombreuses blessures (par balles, intoxication au gaz …), campagnes et citations durant la 1ère guerre mondiale. Médailles de la Victoire et Militaire en 1930. Décédé à Istres le 6 mars 1979.

PEYRE Etienne, Charles, Félix : Né à Istres le 13 janvier 1783. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 14 février 1815. Gendarme grenadier à cheval dans la compagnie de gendarmerie royale (puis impériale) des Bouches du Rhône. Plusieurs blessures. Campagnes de Russie, Saxe, France et Belgique entre 1806 et 1814. Décédé à l’Hôtel Dieu de Marseille le 24 mai 1835.

ROSTAING Charles : Né à Istres (Entressen) le 9 octobre 1904. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Homme de lettres, Maître de Conférences à la faculté d’Aix, fervent défenseur de la langue provençale et auteur de nombreux ouvrages (sur la toponymie notamment). Capoulié du Félibrige, Commandeur des Palmes Académiques et Président Honoraire des Amis du Vieil Istres lors de la création de l’association en 1947. Décédé le 24 avril 1999 à Saint-Mitre-les-Remparts où il repose (cimetière de la Croix d’Aymard). La salle des mariages de la mairie d’Entressen lui est dédiée.

SABATIER Barthélémy : Né à Istres le 12 août 1887. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Plusieurs blessures durant la 1ère guerre mondiale : blessé en 1914 (surdité suite à un éclat d’obus) et en 1918 (intoxication au gaz). Plusieurs citations au combat malgré les handicaps précités. Décédé à Istres le 31 octobre 1969.

SABATIER Louis : Chevalier de la Légion d’Honneur en 1965.

SIBOUR Léon, François : Né à Istres le 9 février 1807. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 27 avril 1845. Hautes études ecclésiastiques au Grand Séminaire d’Aix. Ordonné prêtre en 1832, Léon Sibour devient rapidement le secrétaire général de l’archevêché d’Aix et le chanoine de la cathédrale. Nommé professeur de théologie à la Chaire d’Histoire ecclésiastique d’Aix par ordonnance royale en avril 1838. Grand défenseur de l’Eglise et de la France, il a été ensuite élu à l’Assemblée Nationale Constituante le 23 avril 1848 (Deuxième République). Evêque de Tripoli (in partibus) le 7 janvier 1855. Décédé le 19 novembre 1864 à Antibes. Une plaque a été posée par les Amis du Vieil Istres sur sa maison natale, 10 boulevard de la République (au-dessus du 9-10 Café). Voir également l’article de George Amar sur cet homme appelé à de hautes fonctions religieuses et politiques dans le bulletin n°9 des Amis du Vieil Istres.

SILVAGNOLI Victor, Léon, Félix : Né à Istres le 19 février 1884. Promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 23 décembre 1927. Engagé volontaire le 30 novembre 1904 comme simple soldat. A gravi les échelons jusqu’au grade de commandant dans les services hospitaliers de l’armée (officier d’administration de 1ère classe au magasin général du service de santé à Marseille). Diverses campagnes : 1ère guerre mondiale, Algérie (de 1920 à 1923) et Maroc (de 1923 à 1925). Nombreuses citations et lettres de félicitations. Croix de Guerre (1918). Médaille de la Victoire. Médaille commémorative. Décédé le 9 août 1931.

SUBIL Marcel, Louis : Né à Istres le 25 septembre 1895. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 1964. Engagé volontaire dans la 13ème Légion de Gendarmerie après la 1ère guerre mondiale. Lieutenant en 1932. Perte de la seconde phalange de l’orteil gauche. A servi en 1944 au titre de l’Armée Secrète, dans les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) qui regroupa les principaux groupes militaires de la Résistance intérieure dans la France occupée. Fin de carrière comme Commandant de Gendarmerie. Décédé le 10 juin 1977 à Marseille. Inhumé au cimetière Saint Sulpice. Frère de Marie Berthe Subil (voir ce nom dans les istréens non nés à Istres).

TULANE Pierre, Denis, Gabriel : Né à Istres le 9 octobre 1910. Officier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Ingénieur. Croix de Guerre 1939-1945. Décédé à Istres le 4 septembre 1966. Inhumé au cimetière du Rouquier.


Retour en haut de la page


2. Les istréens décorés de la Légion d’Honneur … non nés à Istres.

Dans cette rubrique, ne sont pas pris en compte les istréens temporaires (de passage dans notre ville pour des raisons professionnelles) tels les militaires de la base aérienne 125, les pilotes brevetés à l’école d’aviation, les sous-préfets, les sportifs sous contrat …

AILLAUD Calixte, Jean : Né le 14 octobre 1832 à Martigues. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 13 juillet 1891. Notaire Honoraire à Istres, Conseiller Municipal istréen (vers 1870), Conseiller général des Bouches du Rhône de 1882 à 1900 (canton d’Istres), Président de la commission administrative de l’Hospice d’Istres, membre de la Caisse d’Epargne d’Istres, Vice-président de la Chambre Consultative d’Agriculture d’Aix, Président du Syndicat Agricole d’Istres, Chevalier du Mérite Agricole. Décédé à Istres le 23 décembre 1900. Inhumé au cimetière Saint Sulpice.

ARGENTI Alexandre : Né le 20 novembre 1899 à Talabort (près de Tamanrasset, Algérie). Décoré de la légion d’honneur (Chevalier) par le colonel Jean-Marie L’Huillier le 8 mai 1996. Plusieurs campagnes durant la première guerre mondiale (Syrie, Palestine, Mésopotamie …). Lors de la seconde guerre, mobilisé dans les zouaves (infanterie de l’armée de terre en Afrique) à Alger puis à Blida (Algérie) dans l’aviation. La Maison du Combattant (boulevard Paul Painlevé) porte son nom. Décédé en 2001. Inhumé au cimetière des Maurettes.

ARNAUD Léon : Né le 5 octobre 1909. Chevalier dans l’Ordre de la légion d’Honneur. Décédé le 1er avril 1981. Inhumé au cimetière Saint Sulpice.

BEGOU Lucien : Officier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Croix de Guerre (1914-1918, régiment d’infanterie puis pilote breveté). Maire d’Istres (1943-44) nommé par le gouvernement de Vichy …

BIREAUD Georges, François : né le 27 novembre 1873 à Mont de Marsan (Landes). Médecin commandant de réserve des troupes coloniales décoré de la Croix de Guerre et promu Chevalier de la Légion d’Honneur le 11 juillet 1914 (pour ses actes de bravoure au Congo, Tonkin et Madagascar). Il a ensuite été élevé au rang d’Officier le 24 janvier 1931. Cette seconde distinction lui a été remise par le colonel Baltus à l’école d’aviation d’Istres. Après l’arrestation de Lucien Bégou (maire d’Istres désigné par Vichy) durant la période où les allemands ont occupé Istres, Georges Bireaud a été nommé (par arrêté préfectoral) conseiller municipal le 12 septembre 1944, jusqu’aux élections du 29 juin 1945.

DATEU Paul : chevalier de la Légion d’Honneur à 97 ans le 11 novembre 2017. Ancien combattant durant la Seconde Guerre mondiale (sergent), engagé volontaire dans les commandos parachutistes anglais en 1943 et a participé au débarquement des alliés en Normandie. Né à Marseille.

EMERY Jack : Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 20 avril 2003. 29 années de service. Capitaine de Corvette, Commandant de Police, Président de l’Amicale des Marins et Marins Anciens Combattants … Conseiller municipal istréen après les élections de 2006, Président du CIQ du Ranquet et l’un des créateurs du festival de jazz du Ranquet. Décédé le 14 avril 2011 à 63 ans. Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

FERRARI Gilbert : Né le 5 août 1940. Promu Chevalier de la Légion d’Honneur en 1995. Conseiller municipal et adjoint au maire d’Istres depuis 2002. Vice-président du Pole Aéronautique Jean Sarrail. Président de la Maison de l’Emploi Ouest Provence. Trésorier de la SMLH (Société des Membres de la Légion d’Honneur, Comité de Martigues – Côte Bleue).

FONTAINE Pierre : Promu Chevalier de la Légion d’Honneur à titre militaire le 13 juillet 2017. Résidant istréen, né à Blida (Algérie) le 11 juin 1923. A fait parti de la 5ème Division de Blindés qui a effectué le débarquement de Provence sous les ordres du maréchal Delattre de Tassigny et qui essuya d’autres combats lors de la traversée de la France puis lors de ses entrées en Allemagne et en Autriche. Des faits qui lui valurent également la Croix de Guere 1939-1945.

GENEIX Nicole : Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 1er janvier 2014. 28 années de service. Ancienne secrétaire général du SNUipp (Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs …). Professeur des Ecoles, Présidente de l’Observatoire de l’Enfance, auteur de rapports pour l’UNESCO sur la pédagogie de la petite enfance, spécialiste des maternelles et primaires … et Directrice de l’Education de la ville d’Istres en 2011.

GOUIN Félix : Né le 4 octobre 1884 à Peypin (Bouches du Rhône). L’Assemblée Constituante ayant proclamé Félix Gouin : Président du Gouvernement provisoire de la République le 23 janvier 1946, le célèbre maire d’Istres a été automatiquement élevé au rang de Grand Maître de l’Ordre National de la Légion d’Honneur (comme tous les présidents de la République). Décédé à Nice le 25 octobre 1977. Inhumé au cimetière Saint Sulpice. Voir également Avenue Félix Gouin, rubrique Toponymie, divers articles dans les bulletins des Amis du Vieil Istres et la rubrique Autres Ouvrages.


A gauche : buste de Felix Gouin sculpté en 1984 par Francis Olive sur un socle réalisé en octobre 2014 par
le tailleur de pierres istréen Max Andreo (atelier du Paty, chemin du Massacre). A droite :
portrait de Félix Gouin en 1945 par le peintre Jean Julien (1878-1968).


GUAL Abel : Promu Chevalier de la Légion d’Honneur par décret du 7 novembre 2014 lors du 70ème anniversaire des débarquements et de la libération. Décoré à l’âge de 94 ans au Pavillon de Grignan le 14 février 2015 au titre de sa contribution dans la Résistance durant la deuxième Guerre Mondiale (arrêté à Miramas le 22 septembre 1942, emprisonné puis assigné à résidence en 1944 jusqu’à la jusqu’à la fin de la guerre). Mais aussi pour sa vie professionnelle et personnelle au service de la Nation : services rendus dans l’aéronautique qui ont permis le développement de prototypes dans le prolongement de l’aviation populaire créée à partir de 1936. A présidé localement l’ADIRP pendant vingt ans (Association des Déportés Internés Résistants et Patriotes).

GUIZONNIER Edouard, Antoine : Né à Valparaiso (Chili) le 27 octobre 1876. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Chirurgien dentiste à Istres, désintéressé, Edouard Guizonnier a longtemps donné des soins gratuits aux pensionnaires de l’Hospice. Pour ces services exceptionnels rendus, il reçut en 1937 la médaille d’honneur (bronze) de l’Assistance Publique. Il a également présidé la commission des fêtes d’Istres dans les années 1920. Décédé à Istres le 11 novembre 1949. Président fondateur de la Société sportive La Victoire (en 1920) qui comprenait l’athlétisme, la danse, le tennis et … le football avec la Section Sportive Istréenne dont il sera le président jusqu’en 1941. Le boulevard qui passe devant l’ancien et premier stade de football d’Istres, (aujourd’hui remplacé par le Palio et le complexe sportif Donadieu), lui rend hommage.

GUYARD Jean : Né le 1er mai 1923. Membre de la 455ème section des médaillés militaires (créée à Istres le 22 novembre 1925 par des aviateurs du camp et des anciens de la première guerre mondiale). Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 2013 au titre des Anciens Combattants de la seconde guerre mondiale. Décoré par le colonel Jean-Luc Moritz (commandant de la base aérienne 125) sur l’Esplanade Charles de Gaulle lors de la cérémonie du 14 juillet 2013. Médaille militaire le 6 novembre 1996.

JOULIA Nicole, Paule : Née le 21 mars 1948. Chevalier de la Légion d’Honneur le 1er janvier 2015 pour 45 années de service. Enseignante (professeur d’éducation physique et sportive). Fondatrice (et ancienne directrice) de la Maison de la Danse au CEC et des sections Coline et Pulsions. Maire d’Istres de décembre 2006 à mars 2008. 1ère adjointe du maire François Bernardini depuis mars 2008 (déléguée à la culture, aux traditions, à la citoyenneté et à la politique de la ville).

LEDUC René : Né le 24 avril 1898 à Saint-Germain-Les-Corbeil (Essonne). Chevalier de la Légion d’Honneur en 1948. Célèbre ingénieur et constructeur d’avions, installé pour ses essais à la BA 125 en 1951. Décédé le 9 mars 1968 à Istres où il habitait.

MARIAGE Stéphanie : Née le 3 avril 1966 à Villers-Semeuse (Ardennes). Paraplégique. Ex-pongiste au club d’handisports d’Istres. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 2000 pour sa médaille d’or aux Jeux Paralympiques de Sydney. Nombreuses autres médailles et décorations depuis son départ du club.

MOISSET Roger : Né le 17 mai 1921. Promu Chevalier de la Légion d’Honneur à 94 ans lors de la cérémonie du 14 juillet 2014. Lieutenant honoraire. Ancien combattant, résistant, blessé lors de la libération de Toulouse, nombreux faits d’armes. Médaille militaire le 31 décembre 1955. Carrière militaire pendant 20 ans après la seconde guerre mondiale puis civile au CEA

MORIN Henri, Jean, Louis : Né le 22 avril 1916 à Brest. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 1954. Lieutenant Colonel dans l’Armée de l’Air. Décédé le 19 août 1980 à Istres.

MOTTA Victor, Xavier : Né à Fos sur Mer le 17 novembre 1891. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Lieutenant d’infanterie durant la 1ère guerre mondiale. Nombreuses blessures et séquelles. Pension de guerre à 35%. Croix de Guerre avec étoile de Bronze. Directeur d’école honoraire (CEC) et ancien conseiller municipal (des maires istréens Félix Gouin et Raymond Filippi durant 12 ans). Une rue à l’ouest de la gare d’Istres lui est dédiée. Décédé à Istres le 15 février 1972. Inhumé au cimetière Saint Sulpice.

PRAT Denis Auguste : Né le 3 mars 1802 à Briançon. Chevalier puis Officier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur le 29 avril 1841. Ingénieur et directeur de l’usine de produits chimiques de Rassuen de 1837 à 1848. Maire d’Istres du 3 septembre 1830 au 21 mars 1831. Démissionne pour occuper le poste de sous-préfet d’Arles. Conseiller Général de Canton en 1837 puis Secrétaire Général du Conseil Général des Bouches du Rhône jusqu’en 1858. Père de Jean-Jacques Prat (1827-1871) maire d’Istres de 1854 à 1859 (inhumé au cimetière Saint Sulpice) et fils de Jean-Jacques Prat (même prénom) co-fondateur de l’usine de produits chimiques de Rassuen. Un Boulevard istréen est dédié à son père.

REQUENA Jean-Louis : Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 2005. 30 années d’activités professionnelles et de services militaires. Directeur du centre AFPA d’Istres.

RUDLOFF Joseph, Ernest : Né le 11 septembre 1867 à Niederhaslach (Bas-Rhin). Ingénieur des arts et manufactures, président d’honneur de la Chambre Syndicale des fabricants de blanc de craie français de la Marne. Directeur de l’usine de Rassuen et propriétaire du domaine agricole du Grand Bayanne. Pendant la guerre, Ernest Rudloff fut l’animateur et le trésorier du Comité d’Aide et Assistance aux Mobilisés d’Istres. Promu Chevalier de la Légion d’Honneur le 22 mars 1946 par Félix Gouin (alors Président du Gouvernement Provisoire de la République) qui l’a ensuite décoré lors d’une visite officielle à la mairie d’Istres le 28 avril 1946.

SARRAIL Jean : Né à Toulouse le 23 septembre 1919. Commandeur dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 1963. Grand Officier de l’Ordre National du Mérite après avoir été nommé Commandeur en 1965. Pilote de chasse durant la seconde guerre mondiale et en Indochine, l’un des plus grands pilotes d’essais des décennies 1950/60, à la base d’Istres. Colonel honoraire, directeur du CEV … Décédé le 7 juillet 2012 à Istres où il habitait. Le pôle aéronautique lancé en 2014 sur la base aérienne lui est dédié.

SCHONE Guillaume : Né le 15 janvier 1927. Adjudant d’Infanterie. Membre de la 455ème section des médaillés militaires (voir GUYARD Jean). Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 2013 au titre des Anciens Combattants d’Indochine et d’Afrique du Nord. Nombreuses citations. Décoré par le colonel Jean-Luc Moritz (commandant de la base aérienne 125) sur l’Esplanade Charles de Gaulle lors de la cérémonie du 14 juillet 2013. Médaille militaire le 3 février 1960.

SIXDENIER Eugène : Né le 8 septembre 1908 à Saint Germain du Bois (Saône et Loire). Promu Officier de la Légion d’Honneur en 1965. Ancien pilote de chasse puis d’essai au CEV d’Istres. Totalisa plus de 17000 heures de vol. Autres décorations : Médaille de la ville d’Istres en 1965, Commandeur de l’Ordre National du Mérite en 1970 puis Grand Officier en 1984, Croix de Guerre 1939-1945, Médaille d’Honneur de l’Aéronautique, Médaille des Nations Unies avec citation … Décédé à Marseille le 2 février 2000. Inhumé au cimetière du Rouquier. Une place du centre-ville lui est dédiée.

SUBIL Marie, Berthe : Née à Port de Bouc le 4 juillet 1893. Ancienne conseillère municipale des maires Félix Gouin et Raymond Filippi, directrice honoraire d’école (maternelle), membre du bureau de la Croix-Rouge, vice-présidente de l’Oeuvre Laïque et co-administratrice du musée lors de sa création par les Amis du Vieil Istres. Chevalier de la Légion d’Honneur pour son dévouement aux œuvres sociales. Décédée à Istres le 7 mars 1973. Inhumée au cimetière Saint Sulpice. Sœur de Louis Marcel Subil (voir ce nom dans les istréens nés à Istres).

TOURNON Joseph, François : Né à Marseille le 2 mai 1816. Médecin officier de Santé à Istres. Chevalier de la Légion d’Honneur par décret du 30 décembre 1890 pour 46 années de services médicaux gratuits donnés à la gendarmerie d’Istres. Maire d’Istres de juin 1866 à septembre 1870.

TURCAT André : Né le 23 octobre 1921 à Marseille, décédé le 4 janvier 2016. Grand Officier de la Légion d’Honneur. Célèbre aviateur militaire puis civil aux nombreux records, 1er pilote du Concorde … Ancien propriétaire du Pavillon de Grignan à Istres et inscrit aux Monuments Historiques. Grande Croix de l’Ordre National du Mérite, Croix de Guerre, Médaille de l’Aéronautique …


Retour en haut de la page


3. Une Histoire … Incroyable !

Retour en haut de la page