Les AVI et l’histoire du musée du Vieil Istres (René Beaucaire)

7 décembre 1947 : Suite à la fondation de leur société, les Amis du Vieil Istres furent d’abord préoccupés par le stockage des objets issus de leurs fouilles. Faute de moyens, ils créèrent au départ un modeste musée au 14 boulevard Dethez. La salle prêtée par Mr Bernoux, fut inaugurée en présence de Sylvain Gagnière.

2 juin 1948 : Cette demeure s’avéra rapidement trop étroite pour réceptionner les découvertes effectuées sur les sites de notre commune et dans le port antique de Fos. Grâce à des soutiens financiers de commerçants et d’industriels, ils purent acheter une maison en ruine dans le centre ancien au 9, rue du Portail Neuf. Début des travaux de restauration …

12 juin 1955 : Inauguration du musée en présence du maire Félix Gouin (1884-1977), de nombreuses personnalités dont les archéologues Henri Rolland (1887-1970) et Fernand Benoit (1892-1969). Le musée sera classé Centre Archéologique Régional et Dépôt de Fouilles afin de mettre officiellement à l’abri les amphores et autres silex.


Musée René Beaucaire : La salle des Amphores Fernand Benoit.


19 avril 1962 : Le musée s’agrandit grâce à l’achat de la maison mitoyenne au 9, rue du Portail Neuf.

6 février 1970 : Inauguration de la salle Fernand Benoit au premier musée en hommage à l’un des pionniers de l’archéologie sous-marine. Elle sera reconduite au second musée en 1989.

1987 : Le musée souffre néanmoins d’un manque d’espace. Lors de la réhabilitation du centre historique, la décision fut prise de déménager dans un hôtel du XVIIème siècle, place du Puits Neuf (rebaptisée José Coto) dans un bâtiment connu pour avoir appartenu à des familles istréennes célèbres (les Régis, Suffren, Bonjean). Le financement fut en partie débloqué grâce à Claude Poinsot, inspecteur général des musées de France. Pour son déménagement, le musée a fait l’objet d’un inventaire en 1986 de ses collections. Toutes les pièces archéologiques prélevées sur les sites d’Istres et de Fos furent numérotées et photographiées par le laboratoire du CNRS d’Aix. Le 30 janvier 1987, lors de l’assemblée générale de la société, les Amis du Vieil Istres ont pu trouver un accord avec la mairie à qui ils cèdent leurs biens (l’ensemble des collections et les deux immeubles de la rue du Portail Neuf) en échange d’un hébergement au second étage pour permettre la continuité de leur association.

17 février 1989 : Inauguration du nouveau musée dans un cadre à la hauteur des collections. Le maire d’Istres, Jacques Siffre, coupe le cordon en présence de nombreuses personnalités dont les archéologues Paul Jacob et Patrice Pomey. Mais suite à l’accord du 30 janvier 1988, le musée n’appartient plus aux AVI. Il est devenu municipal et prend l’appellation Musée René Beaucaire en hommage cette fois au président fondateur des AVI. Les bâtiments de la rue du Portail Neuf abritent aujourd’hui les réserves (dépôts).

1990 : Le musée reçoit une mention au concours des musées européens.

1992 : Le musée fait l’objet de divers reportages télévisés comme celui de l’émission Thalassa.

1995 : Le Musée passe sous la gestion de la collectivité territoriale de la Ville Nouvelle de Fos (Ouest Provence aujourd’hui).


A gauche : L’une des stèles conservées dans la cour du musée et provenant de la nécropole découverte par Louis Monguilan en 1975 dans le Golfe de Fos. Elle a été remontée à bord de l’Archéonaute, navire affecté en 1966 au DRASSM qui fut le premier service au monde de recherches archéologiques sous-marines. Au centre : la salle des maphores Fernand Benoit et à droite : amphore Dressel 1B.


De 1989 à 2012 : Les espaces supplémentaires ont permis d’offrir une vision plus complète de la région avec trois thèmes : la Crau, la zone des étangs et le littoral, principalement représenté par le port antique de Fos. La salle du rez-de-chaussée dite du XXème siècle est consacrée à des expositions temporaires : le chocolat, l’aviation à Istres, les transports, l’eau, les moulins, l’huile d’olive, les fossiles, le corail afin de regrouper la vie et l’habitat des premiers jours jusqu’au XXIème siècle.

2012 : L’affaissement du plafond de 20 centimètres a impliqué la fermeture du musée. Réparations coûteuses, mises aux normes et accès aux étages pour les handicapés laissaient supposer un probable déménagement des collections … Ce qui devrait être le cas dans quelques années … La municipalité envisage le déplacement du Théâtre de l’Olivier face à la nouvelle cité administrative. Une partie de ce nouveau théâtre sera consacrée au nouveau musée.

2014 : Les réunions des Amis du Vieil Istres se sont tenues provisoirement à l’Espace Martin Luther King jusqu’en janvier 2014. Puis, suite à l’inauguration du nouvel hôtel de ville au bord de l’étang de l’Olivier, la municipalité a réservé l’ancienne mairie (2, bvd de la République) aux associations gérant le patrimoine de la ville. Les Amis du Vieil Istres ont donc bénéficié d’une salle au second étage où ils peuvent ainsi se réunir et continuer chaque mois la préparation de leurs rendez-vous de l’année : conférences, sorties culturelles ainsi que les rencontres historiques le 1er samedi du mois d’octobre.


Retour en haut de la page