La conférence de Bernard Mille

Jeudi 28 avril 2022, à l’auditorium André Noël, Bernard Mille, vice-président de l’Académie d’Aix-en-Provence, nous a offert la cinquième conférence de l’année organisée par les Amis du Vieil Istres. Le thème portait sur un personnage célèbre : Machiavel.

Qui ne connait pas le terme machiavélique (rusé, perfide, astucieux, diabolique … selon nos dictionnaires) ? Un adjectif qui provient de Nicolas Machiavel (1469-1527) humaniste florentin, théoricien de la politique, de l’histoire et de la guerre mais aussi poète et dramaturge.

Bernard Mille nous a d’abord présenté l’histoire de ce personnage haut en couleurs, né le 3 mai 1469 à Florence. Il a débuté sa carrière politique en 1498, date où il est nommé secrétaire général à la seconde chancellerie. En 1513, impliqué dans une conjuration contre les Médicis, il est emprisonné et torturé. Mais le pape Leon X l’amnistie. Machiavel se retire alors chez la famille Rucellai.

Machiavel a écrit deux pièces de théâtre (la Clizzia et Mandragore). Mais ce philosophe est surtout célèbre pour ses écrits politiques et ses prises de position. Il était anticlérical et républicain par l’esprit (bien qu’ayant servi des ducs et des rois). Au sujet des femmes, il les considérait comme un danger dans la maison, causant la ruine d’un Etat et menant un gouvernement à sa perte ! Ses œuvres majeures sont cependant entrées dans l’histoire : L’art de la guerre, le Prince, Discours sur la première décade de Tite-Live, Histoires florentines

Machiavel voyait la politique comme des faits ayant des causes et des conséquences sans lien avec la morale chrétienne. Quelques extraits de ses textes : Il faut ruser pour tromper l’esprit des hommes … Un homme ne peut être grand que s’il dépasse la loyauté des autres … L’Etat doit avoir une solide organisation intérieure, avec des lois pourvues à tout et une milice autonome efficace … Il savoir être méchant pour être craint et faire le mal si nécessaire.

Dans ses textes, l’auteur dévoile son style et l’originalité de son personnage : des constructions logiques, des analyses très fines révélant des détails très riches et un don particulier pour l’observation. Ses récits sont vivaces et réalistes. Mais Machiavel est toujours resté modeste quand il parlait de lui.

Nicolas Machiavel nous a quitté le 22 juin 1527 à la suite de douleurs de ventre survenues deux jours auparavant. Les œuvres ambiguës de ce haut fonctionnaire déchu ont cependant révolutionné le monde politique. Elles ont laissé des traces ineffaçables qui ont inspiré les générations suivantes et même les actuelles.

Bernard Mille remercié en fin de conférence par
René Giroussens, président d‘honneur des Amis du Vieil Istres.

Prochaines conférences : rendez-vous le samedi 1er octobre 2022 à 9h00 à l’Espace 233 (CEC) pour les 30e Rencontres historiques. Quatre conférences vous seront proposées (deux le matin et deux l’après-midi). Le détail de cette journée vous sera dévoilé au cours de l’été.